J’ai écrit au délégué territorial de l’ARS (Agence régionale de santé) et à Madame la préfète pour leur suggérer de ne pas centraliser à l’excès les opérations de vaccination sur notre territoire.

Il est en effet prévu la mise en place en Eure-et-Loir de trois centres de vaccination (Chartres, Dreux et Nogent-le-Rotrou). Je ne crois pas que cela soit bien raisonnable de demander à des habitants de La Ferté-Vidame de faire 40 km pour se faire vacciner au Parc-Expo de Dreux. Si les centres de vaccination sont trop loin, cela empêchera des personnes volontaires d’en bénéficier si elles n’ont pas les moyens de se déplacer ou si leur temps de déplacement est trop important.

J’ai donc proposé que soient mis en place des centres itinérants qui pourraient desservir par roulement les secteurs de Brezolles, Châteauneuf, Senonches, La Ferté-Vidame et Anet. Cette solution faciliterait d’autant la mobilisation des personnels de santé et garantirait une implication forte des maires à l’échelle de chacun des cantons, nous donnant le maximum de chances d’utiliser à bon escient les précieux moyens mis à notre disposition.

L’ECHO REPUBLICAIN revient sur mon appel à « davantage de proximité pour la vaccination ».